stérile


stérile

stérile [ steril ] adj.
• 1370; lat. sterilis
I
1Inapte à la génération, à la reproduction par défaut de production de spermatozoïdes (chez l'homme) ou d'ovules (chez la femme) ou par suite de circonstances s'opposant à la fécondation. infécond ; stérilité. Homme stérile (distinct de impuissant). Femme stérile. bréhaigne. Fleur stérile, impropre à la fécondation. Hybrides stériles.
2(1490) Qui ne produit pas de végétaux utiles. aride, désertique, improductif, inculte, infertile . Terre, sol stérile. « la province d'Espagne la plus désolée et la plus stérile » (Gautier).
3(XVIe) Fig. Qui ne produit rien, ne donne naissance à aucune création, à aucun résultat positif. improductif. Pensées stériles. Sujet stérile. « Les vérités découvertes par l'intelligence demeurent stériles. Le cœur est seul capable de féconder ses rêves » (France).
Qui est inutile. inefficace, vain. Effort, recherche stérile. Discussion, débat stérile. creux, oiseux, vide. « le stérile plaisir d'un contact mondain » (Proust).
II(1891) Exempt de tout germe microbien ( stérilisation, II ). Flacon, compresse stérile. Milieu stérile. aseptique, axénique. ⊗ CONTR. Fécond, fertile, généreux, prolifique; 1. efficace, fructueux, utile. — Contaminé, pathogène.

stérile adjectif (latin sterilis) Qui est inapte à la reproduction : Le mulet est stérile. Se dit d'un sol impropre à la production agricole : Les terres imprégnées de sel sont stériles. Se dit d'un végétal qui ne donne pas de fruits : Des pommiers devenus stériles. Se dit d'un terrain non minéralisé ou non productif d'un gisement. Se dit d'un intellectuel, d'un artiste qui manque d'invention et ne produit rien d'original, d'une collectivité ou d'une époque pauvre en créateurs. Se dit de ce qui n'aboutit à rien de fructueux, de constructif : Une hypothèse stérile. Efforts stériles. Qui est exempt de germe, que ce soit à l'état naturel ou après stérilisation. ● stérile (synonymes) adjectif (latin sterilis) Qui est inapte à la reproduction
Synonymes :
- infécond
Contraires :
- fécond
Se dit d'un sol impropre à la production agricole
Synonymes :
- désertique
- périlleux
Contraires :
- généreux
Se dit d'un terrain non minéralisé ou non productif d'un...
Synonymes :
- desséché
- sec
Contraires :
- fécond
Se dit d'un intellectuel, d'un artiste qui manque d'invention et...
Contraires :
- créateur
Se dit de ce qui n'aboutit à rien de fructueux...
Synonymes :
Contraires :
Qui est exempt de germe, que ce soit à l'état...
Synonymes :
- désinfecté
Contraires :
- contaminé
- infecté
- pollué
- souillé
stérile nom masculin Roche ou terrain dont les concentrations éventuelles en substance utile sont jugées non valorisables. ● stérile (synonymes) nom masculin Roche ou terrain dont les concentrations éventuelles en substance utile...
Synonymes :

stérile
adj.
d1./d Inapte à la reproduction. Animal, fleur stérile.
d2./d Qui ne produit rien, ne rapporte rien. Une terre stérile.
|| Fig. Qui n'aboutit à rien, qui ne donne pas de résultat. Discussion stérile. Travail stérile.
d3./d Exempt de tout germe. Pansement stérile.

⇒STÉRILE, adj.
A. — 1. [En parlant des êtres vivants] Qui est inapte à la procréation, à la reproduction, par défaut de spermatozoïdes (chez le mâle) ou d'ovule (chez la femelle), ou par suite de circonstances organiques qui interdisent la fécondation de l'ovule. Synon. bréhaigne (vx), infécond; anton. fécond, prolifique. Animal, homme, hybride stérile. Elle s'attendrit, émue du triste sort de la mère et de l'abandon du petit, profondément remuée dans sa maternité de femme restée stérile (ZOLA, Argent, 1891, p. 153):
1. ... « Il m'a dit... il m'a dit... C'est à propos de ta stérilité. » Elle eut une secousse; puis une fureur la souleva (...), elle éclata: « Moi!... Je suis stérile, moi? Qu'est-ce qu'il en sait, ce manant-là? Stérile avec toi, oui, parce que tu n'es pas un homme! Mais si j'avais épousé quelqu'un, n'importe qui, entends-tu, j'en aurais eu des enfants... »
MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Hérit., 1884, p. 506.
♦ [P. méton.] Matrice, ventre stérile. Elle baissait un regard désespéré vers ses hanches, vers son ventre de vierge qui venait de tressaillir. Dans la largeur de son flanc, aurait tenu un fils solide et fort. C'était un regret immense de son existence manquée, de son sexe de femme qui dormirait stérile (ZOLA, Joie de vivre, 1884, p. 1103).
P. ext. Qui ne donne naissance à aucune descendance. Amour, couche, couple, étreinte stérile. Si un mariage était stérile par le fait du mari, il n'en fallait pas moins que la famille fût continuée. Alors un frère ou un parent du mari devait se substituer à lui (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p. 57). Au sens physique l'union du mâle avec le mâle est stérile, mais il n'est pas indifférent qu'un individu puisse rencontrer le seul plaisir qu'il est susceptible de goûter, et « qu'ici-bas tout être puisse donner à quelqu'un sa musique, sa flamme ou son parfum » (PROUST, Sodome, 1922, p. 627).
2. a) [En parlant d'un sol] Qui est impropre à la production. Synon. aride, désertique, inculte, infertile, ingrat, maigre, pauvre; anton. fertile. Campagne, champ, mont, montagne, pays, paysage, roche, sol stérile. Après une demi-heure de marche, le sol, travaillé par la main de l'homme, se montra sous un nouvel aspect. La transition de la contrée stérile à la campagne cultivée fut brusque (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 66). Le froid, la pluie, le soleil, toute la nature semblait concentrer des maléfices sur ce coin de terre, vainement sarclé, tant choyé, et qui demeurait stérile (CHARDONNE, Dest. sent., II, 1934, p. 89).
Année stérile. Année pauvre en récoltes. À l'époque où la comtesse reçut cette lettre, l'incendie venait de détruire son château; l'année avait été stérile; — il y avait grande misère dans le pays (MURGER, Nuits hiver, 1861, p. 237).
MINÉR. Qui ne contient pas de matière exploitable ou qui en contient en trop faible quantité pour être exploité. Filon, gisement stérile. [Dans un stock de minerai tout venant, sur des pierres semblables en apparence], l'une sera tout à fait stérile, l'autre (...) renfermera un noyau de minerai fort riche, la troisième (...) renfermera des mouchetures uniformément réparties (RATEL, Prépar. mécan. minerais, 1908, p. 354).
Empl. subst. Souvent [les filons] sont très minces; et la nécessité d'entailler les épontes fournit (...) une surabondance de stérile (HATON DE LA GOUPILLIERE, Exploitation mines, 1905, p. 113).
b) [En parlant d'un végétal] Qui ne donne pas de fruits. À travers la grille du parc (...) les passants apercevaient (...) des étoiles faites d'une mosaïque de petites plantes autour des palmiers, des bananiers stériles (CHARDONNE, Dest. sent., I, 1934, p. 22).
BOT. Fleur stérile. Fleur où ne s'opère pas la fécondation. Synon. neutre. [La fleur] nous apparaît alors comme complètement déviée de sa fonction normale qui est la reproduction et on l'appelle fleur stérile (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 473).
3. MÉD. Qui est exempt de germe microbien ou de produit toxique d'origine microbienne ou fongique. Ballon, chambre, champ, compresse, drap, instrument, linge, milieu, pansement stérile. Toute la verrerie utilisée pour ces manipulations doit avoir été au préalable maintenue 24 heures dans l'acide sulfurique fumant, puis lavée dans une solution de soude bouillante et rincée à l'eau distillée stérile (CALMETTE, Infection bacill. et tubercul., 1920, p. 220).
B. — Au fig.
1. [En parlant de qqn, des productions intellectuelles, artistiques de qqn] Qui est d'une productivité nulle ou réduite, qui est sans résultat constructif, dont on ne peut rien déduire de créatif. Synon. infructueux; anton. fertile, fructueux. Esprit, pensée, observation, recherche, sujet, travail stérile. Chez ces gens, tout allait à la jouissance stérile. Stérile. Stérile. C'était le mot de l'énigme. Une débauche inféconde de la pensée et des sens (ROLLAND, J.-Chr., Foire, 1908, p. 718). Une espèce de sévérité de goût qu'il avait, de volonté de n'écrire jamais que des choses dont il pût dire: « C'est doux », et qui l'avait fait passer tant d'années pour un artiste stérile, précieux, ciseleur de riens, était au contraire le secret de sa force (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 557).
Empl. subst. Avoir sous le crâne le tonneau des Danaïdes, c'est le malheur de toute une race de savants qu'on peut appeler les stériles (HUGO, Homme qui rit, t. 2, 1869, p. 31).
— [En parlant d'une collectivité, de qqn] Stérile de/en + subst. désignant ce qui fait défaut. Qui est pauvre en. Je suis bien stérile de nouvelles et d'idées, n'étant depuis des jours que dans l'encre de mes épreuves (SAINTE-BEUVE, Corresp., t. 3, 1831, p. 12).
2. Qui n'aboutit à rien d'efficace, de constructif. Synon. inefficace, inutile, vain; anton. efficace, utile. Colère, conseils, débat, discussion, dispute, jalousie, orgueil, regrets stérile(s). Albertistes, thomistes, scotistes, occamistes ont contribué à la ruine de la philosophie médiévale, dans la mesure exacte où ils ont négligé la recherche de la vérité pour s'épuiser en luttes stériles sur le sens des formules qui l'expriment (GILSON, Espr. philos. médiév., 1932, p. 200):
2. « ... ça pue la littérature ici. — Quelle odeur ça a, la littérature? — Une odeur de vieux monsieur qui se néglige. » Ça n'était pas une odeur; mais pendant trois heures l'air avait été saturé d'espoir, de crainte, de dépit, et on respirait à travers le silence cette informe tristesse qui succède aux fièvres stériles.
BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 170.
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: sterile; dep. 1740: -é-. Étymol. et Hist. 1. a) 1370-72 « inapte à la génération, à la reproduction » (ORESME, Ethiques, éd. A. D Menut, p. 167); b) 1721 fleur sterile (Trév., s.v. fleur); c) 1750 hymen sterile « dont il ne résulte aucune descendance » (VOLTAIRE, Oreste, I, 3 ds LITTRÉ); 2. a) ca 1500 « se dit d'un sol infertile » (COMMYNES, Mémoires, éd. J. Calmette, II, 106, l6); b) 1675 année stérile « année où les récoltes sont maigres » (FLECHIER, Aiguillon ds LITTRÉ); c) 1807 minér. filons stériles « qui ne contiennent pas de minerai exploitable » (Al. BRONGNIART, Traité élémentaire de minéralogie, I, p. 284 ds QUEM. DDL t. 31); 3. 1891 « qui est exempt de tout germe microbien » (DURAND-FARDEL, trad.: Salomansen, Technique élémentaire de bactériologie, p. 2 ds QUEM. DDL à paraître); 4. a) 1580 sciences steriles (MONTAIGNE, Essais, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, L. 1, chap. 39, p. 246); b) 1667 fig. « qui ne produit rien, n'aboutit à rien de constructif » (BOILEAU, Satire, IX ds LITTRÉ). Empr. au lat. sterilis « infécond, stérile », « sans fruits », « qui ne rapporte rien ». Fréq. abs. littér.:1 370. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2 382, b) 1 873; XXe s.: a) 1 823, b) 1 693.
DÉR. Stérilement, adv., littér. a) [Corresp. à supra A 2, B] De manière stérile, sans résultat, sans efficacité. Synon. inutilement, vainement. Discuter, lire, parler, travailler stérilement. On emprunte quelquefois, non pour faire valoir la valeur empruntée, mais pour la dépenser stérilement (SAY, Écon. pol., 1832, p. 387). b) Méd. [Corresp. à supra A 3] On obtient le sérum par coagulation du sang prélevé stérilement et par centrifugation ou par coagulation du plasma (J. VERNE, Vie cellul., 1937, p. 26). []. Ac. 1694: sterilement; dep. 1878: -é-. 1re attest. 1542 (N. DE BRIS, Instit., f° 49 r° ds GDF. Compl.); de stérile, suff. -ment2. Fréq. abs. littér.: 22.
BBG. — QUEM. DDL t. 8, 23.

stérile [steʀil] adj.
ÉTYM. 1370; lat. sterilis.
———
I
1 (Êtres vivants). Inapte à la génération, à la reproduction. Infécond; stérilité (cit. 3). || Homme stérile, dont le sperme ne contient pas de spermatozoïdes (différent de impuissant). || Femme stérile, qui ne produit pas d'ovules ou dont les ovules ne sont pas fécondables. Bréhaigne (vx). || Hybrides stériles. || Abeilles (cit. 1) stériles (→ aussi Parthénogénèse, cit. 1). || Fleur stérile, impropre à la fécondation.
2 (1490). a (Du sol). Qui ne produit pas. Aride, désertique, improductif, inculte, incultivable, ingrat, maigre, pauvre, pouilleux, sec. || Terre, sol stérile (→ Compenser, cit. 5; égyptien, cit. 1; nourrice, cit. 10). Désert, lande. Par métaphore (→ Arroser, cit. 2).
Par ext. Qui ne porte pas de fruits. || Arbre stérile (→ Espérance, cit. 45).Par métaphore (→ 1. Fruit, cit. 23.).
Par ext. || « Quand du stérile hiver… » (Mallarmé, Sonnets).
1 Que jamais il ne sorte de fruit de toi. Étrange malédiction sur l'âme dont Dieu se retire : jamais il n'en sort de bonnes œuvres. Qu'est-ce qu'un figuier sans fruit, et un homme sans bonnes œuvres ? Quand on se sent desséché et stérile, qu'on doit craindre alors que Jésus n'ait lâché le mot fatal !
Bossuet, Méditations sur l'Évangile, Dern. sem. du Sauveur, XXe journée.
2 Toute cette partie du royaume de Tolède que nous traversions est d'une aridité effroyable, et se ressent des approches de la Manche, patrie de Don Quichotte, la province d'Espagne la plus désolée et la plus stérile.
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 137.
b Minér. Qui ne contient pas de minerai exploitable. || Roche stérile.N. || « Le charbon brut contient généralement une certaine proportion de stériles » (Sciences et Avenir, juil. 1980, p. 401).
3 (1897, D. D. L., II, 8; d'abord en parlant des « ballons stériles », → ci-dessous, cit. 3). Exempt de tout germe microbien. || Milieu stérile. || Élevage en milieu stérile ( Axène). || Chambre, linge stérile (opposé à contaminé, pathogène).
3 Si leurs ballons, remplis de décoction de foin, donnaient presque constamment des germes alors que ceux de Pasteur, remplis d'eau de levure, étaient toujours stériles, c'est que l'eau de foin renfermait des spores de bacillus subtilis. Les spores restaient inactives tant que le liquide demeurait à l'abri de l'air, mais il suffisait de laisser rentrer l'oxygène dans le ballon pour qu'elles pussent se développer.
René Vallery-Radot, la Vie de Pasteur, VIII, p. 338.
———
II (1580). Fig. Qui ne produit rien, qui ne donne naissance à aucune création, à aucun résultat positif. Infertile. || Pensées, observations stériles (→ Distinguer, cit. 14; hypothèse, cit. 3; infécondité, cit.). || Sujet stérile (→ Ostentation, cit. 1). || Faculté (cit. 6) impuissante et stérile. || « L'argent (cit. 26), l'argent, dit-on, sans lui tout est stérile. »
Qui est infructueux et par conséquent inutile. Inefficace, vain. || Connaissance, effort stérile (→ Création, cit. 15). || Dispute, discussion stérile. Oiseux (→ Devoir, cit. 32; gouverner, cit. 31).« Fuyez de ces auteurs l'abondance (cit. 12) stérile » (→ aussi Feston, cit. 3).
4 Les vérités découvertes par l'intelligence demeurent stériles. Le cœur est seul capable de féconder ses rêves.
France, les Opinions de J. Coignard, XXII, Œ., t. VIII, p. 510.
5 À quoi eût servi que, pendant des années encore, j'eusse perdu des soirées à faire glisser sur l'écho à peine expiré de leurs paroles le son tout aussi vain des miennes, pour le stérile plaisir d'un contact mondain qui exclut toute pénétration ?
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 986.
CONTR. Fécond, fertile, généreux, prolifique; efficace, fructueux, utile.
DÉR. Stérilement, stérilet, stériliser, stériliste. — V. Stérilité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sterile — sterile, barren, impotent, unfruitful, infertile mean not having or not manifesting the power to produce offspring or to bear literal or figurative fruit. Sterile, opposed to fertile, in its basic application to living things implies an inability …   New Dictionary of Synonyms

  • sterile — adj. de tout genre. Qui ne porte point de fruit, quoy qu il soit de nature à en porter. Champ sterile. terre sterile. arbre sterile. On dit, qu Une femme est sterile, pour dire, qu Elle n est point capable d avoir des enfans. On appelle, Année… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Sterile — Ster ile, a. [F. st[ e]rile, L. sterilis, akin to Gr. stereo s stiff, solid, stei^ros barren, stei^ra a cow that has not calved, Goth. stair[=o], fem., barren. See {Stare} to gaze.] 1. Producing little or no crop; barren; unfruitful;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Sterile — Stérile Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Stérile signifie soit sans vie, soit sans possibilité de la donner. Stérile Désinfecté: Médicalement, un milieu stérile est un milieu désinfecté,… …   Wikipédia en Français

  • sterile — [ster′əl; ] Brit & Cdn, usually [, ster′īl΄] adj. [L sterilis < IE * ster , barren (> Gr steira, barren, OE stierc, calf), special use of base * ster , stiff, rigid > STARE] 1. incapable of producing others of its kind; barren 2.… …   English World dictionary

  • sterile — early 15c., barren (implied in sterility), from M.Fr. stérile not producing fruit, from L. sterilis barren, unproductive, from PIE *ster sterile, barren originally stiff, rigid (Cf. Gk. steresthai be deprived of, steira sterile, stereos firm, sol …   Etymology dictionary

  • sterile — Sterile, Sterilis, Infoecundus. Terre sterile, Terra ieiuna. Devenir sterile, Sterilescere …   Thresor de la langue françoyse

  • sterile — sterile. См. стерильный. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.

  • sterile — index barren, ineffective, ineffectual, otiose, unproductive Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • sterile — / stɛrile/ agg. [dal lat. sterĭlis ]. 1. (biol.) [di individuo umano o animale, che non è in grado di generare o di concepire: un cavallo, una coppia s. ; diventare s., rendere s. ] ▶◀ infecondo. ◀▶ fecondo, fertile, prolifico. 2. (bot.) [di… …   Enciclopedia Italiana


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.